NAO 2014

La dernière réunion de négociation NAO a eu lieu Mardi 20 Mai. Pour mémoire, cette
réunion porte à TDF principalement sur les évolutions salariales.
Les dernières propositions de la direction sont les suivantes :

Mesures salariales :

– Un budget d’augmentation salariale de 2% par mesures uniquement individuelles,
et hors directeurs ;
– Les salariés ayant bénéficié en 2013 et 2014 d’une mesure de rattrapage sur les
minimas salariaux de la CCNT (18 salariés) auront une augmentation minimum
garantie de 3% ;
– Une augmentation générale de 1% du salaire de base pour les salaires inférieurs à
30000€ annuel brut (190 salariés) ;

Les mesures sont rétroactives au 1er avril.

Frais de mission et repas :
– La revalorisation des frais de repas : 20€ (au lieu de 18€) en zone B, 25€ (au lieu
de 22€) en zone C ;
– Le passage de Lyon et Marseille en zone C (avec la région parisienne) ;
– Tickets restaurant : 8.89€ (au lieu de 8.81€) dont 5.33€ part employeur, 3.58€ à la
charge du salarié ;
– Revalorisation du barème kilométrique sur la base du barème fiscal.
Divers :
– La journée de solidarité (lundi de pentecôte) offerte.

Dès le début de cette négociation, la CFE-CGC n’a pas voulu entrer dans une surenchère
stérile de revendications, et est restée sur des demandes raisonnables et réalistes au vue
du contexte économique actuel et des évolutions salariales des autres entreprises du
secteur des télécommunications. Quelques exemples d’entreprises des télécoms :
· Chez Orange +1.8%
· Chez SFR +2%
· Chez Completel +1.3%

On peut constater que des avancées ont été proposées par la direction notamment au
regard des revalorisations salariales. Cependant, un certain nombre de nos demandes
n’ont pas été prises en compte :

– Un minimum d’augmentation collective pour tous de 0,5% sur l’enveloppe
budgétaire des 2% proposée, au regard des efforts de productivité réalisés par
chacun ;
– La revalorisation des frais de découcher, surtout en zone C ;
– La journée de solidarité offerte définitivement ;
– La revalorisation des indemnités de grands déplacements ;
– La revalorisation de la prise en charge cantine ;
– La revalorisation des primes de montée au pylône.

Aussi, la CFE-CGC estime qu’au regard des résultats financiers de TDF (entre 2011 et
2014, valeur ajoutée par salarié +8.9%, chiffre d’affaire par salarié +15.3%, charge de
personnel – 12.7%, EBITBA +27%), la direction aurait pu faire des efforts pour
récompenser l’ensemble des salariés de l’entreprise, surtout après un gel des salaires en
2013.

NAO
La CFE-CGC ne signera donc pas cet accord qu’elle juge insuffisant, mais signera un
procès-verbal de désaccord afin que les propositions de la direction soient tout de même
mises en oeuvre à minima.
Tract CGC NAO V3

About

View all posts by